La survie, un outil pratique … et salvateur.

VISION

A l’instant où j’écris ces quelques mots des millions de personnes à travers le monde pratiquent des techniques qui me fascinent, souvent ancestrales, mais aujourd’hui désuètes pour la plupart d’entre nous. Des techniques et des pratiques de survie, de gestion des corps et des psychologies. Famine, conflit, misère, les raisons qui poussent ces hommes et ces femmes à l’usage de ces pratiques sommaires n’ont rien pour plaire. Il leur faut parfois protéger une famille, se déplacer en groupe ou seul, se lever sans savoir si oui ou non le soir venu leurs estomacs seront pleins. La survie n’est souhaitable à personne.

Pour ces raisons, parce qu’il a connu des temps trop durs et a peur de s’y trouver à nouveau réduit, l’Homme moderne a choisi la voie du confort. Il s’entoure et se protège par divers moyens, s’informe sur smartphone, fait ses courses sur écran, se divertit assis sur son canapé. Parfois, il se fait nettoyer les peaux mortes par des poissons en aquarium. Voilà la vie souhaitée, aujourd’hui.

Pour autant, faut-il, au titre du confort, oublier l’héritage millénaire de ces techniques grâce auxquelles nos anciens ont survécu à la guerre et au travers desquelles nos ancêtres nous ont permis la vie que nous menons aujourd’hui ? Vivre bien, ne plus survivre, est-ce nécessairement synonyme d’abandon du passé, d’oubli de nos origines ?

Nous apprenons, nous sommes en permanence stimulés, et nous sommes pourtant de plus en plus dépendants d’un système de consommation à sens unique. Ne peut-on y voir une manipulation du savoir ? Une porte vers une fausse liberté, une liberté espérée, fantasmée, jamais atteinte par les individus que nous sommes, prétendument unique, comme la société aimerait nous le faire croire ?

Nous ne sommes pas libres. Nous ne sommes pas uniques. Nous sommes des individus. Nous sommes des êtres vivants. Nous vivons, et nous ne devons pas oublier comment survivre. La clé de cette histoire est que la survie n’est pas simplement un outil utile en situation d’urgence, un apprentissage qui permet la stimulation de l’esprit d’autonomie, de pro activité,  de l’esprit technique, pratique ou d’anticipation.

La survie est une porte ouverte sur la liberté. Savoir faire, comment faire. Gagner son indépendance par le savoir, voilà la principale mission de cet apprentissage. Je ne me souhaite jamais d’avoir à les utiliser, ces techniques fantasmées. Pour autant, les assimiler est une garantie de ma liberté. Personne ne peut dès lors nous priver de manger, de nous éclairer, de nous chauffer, de boire. L’apprentissage des techniques de survie débloque une psychologie libre, des caractères forts car indépendants.

C’est dans cette optique et dans cet esprit de liberté que HOW2 a été créé et tente de réunir sur une plateforme dynamique un savoir-faire qui ne doit pas se perdre et qui ne doit pas non plus appartenir à une minorité. Ce savoir est une arme salvatrice dans notre combat pour la liberté. Un savoir à partager, à diffuser.

HOW2

===> how2survie@gmail.com <===

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s