Trouver l’eau, un métier de fouine.

BOIRE copy
Avoir l’oeil est nécessaire lorsqu’il s’agit de trouver de l’eau, et ce pour deux raisons. Pour la trouver, bien entendu, mais surtout pour que cela soit fait rapidement. Si vous avez besoin de trouver de l’eau, c’est parce que votre corps en perd lorsque vous êtes en activité. Alors si vous dépensez autant d’énergie à chercher le breuvage que ce que vous en accumulez en le buvant, vous n’irez pas bien loin.

0,007%, c’est la quantité d’eau accessible directement à la consommation sur Terre. Autant dire que se focaliser sur l’eau que la nature met à votre disposition n’est pas le meilleur moyen d’en trouver… l’observation et la connaissance terrain sont donc les clés de la recherche d’eau, peu importe le milieu ou la condition. Que ce soit aujourd’hui ou demain, être une fouine n’aura jamais été aussi utile. Pour cause, les Nations Unies ont estimés qu’en 2025, plus de 48 pays pour une population totale de 2,8 milliards d’habitants, feront face à un manque d’eau fraîche.

Par ici le menu 🙂

TROUVER L’EAU LA OU ELLE EST
Catégories par milieux (forêt, plaine, salin, montagneux). Certains points abordés pouvant correspondre aux trois milieux, je ne les répéterai pas … je vous évite la lourdeur 🙂
Des articles spécifiques aux milieux désertiques, polaires, tropicaux sont prévus ;))

MILIEU TEMPERE (type forêt, plaine)

Hasta-aquí-llegó-el-incendio copy

01_RIVIERES ET COURS D’EAU : En milieu tempéré il est assez aisé de trouver rivières et cours d’eau au fond des vallées, ou encore dans des cuvettes en fin de pentes rapides. Bien que d’apparence pure et saine, l’eau des rivières doit tout de même être filtrée. Même à plusieurs centaines de km de toute activité humaine, vous n’êtes pas à l’abri d’un renard ou autre ayant passé un agréable moment de détente dans l’eau, quelque centaines de mètres en amont, ou qu’une carcasse n’ait pas polluée le cours d’eau… Bien que l’eau soit vitale, elle peut aussi être mortelle et les raisons sont multiples. Si vous n’avez pas le choix, préférer l’eau située en milieu de rivière, moins stagnante.

02_PLUIE : l’eau de pluie peut être récupérée grâce à des récipients. Ces récipients peuvent être à la fois naturels (bois, feuille, …) ou industriels (bac, taule, bouteille, …). L’eau de pluie n’a sur le principe pas besoin d’être filtrée, si elle vient de tomber, si elle n’a pas stagné et si elle n’a pas été en contact avec des matières polluantes/toxiques avant de tomber dans votre récipient. Encore une fois, la prudence est une des clés de la survie !

03_ROSEE : Non, pas celui qu’on boit l’été en mangeant un bbq avec ses potes. Comme si Mère Nature nous avait entendu, ses soldats végétaux proposent, en zone tempérée, un phénomène aussi beau qu’utile et qui porte bien son nom : la rosée. Une opportunité rapide et efficace pour se désaltérer dès le matin. Faire traîner des vêtements dans l’herbe et aspirer l’eau absorbée permettra de démarrer la journée en étant hydraté.
ATTENTION préférez les herbes hautes, vous n’êtes toujours pas à l’abri d’un animal ayant uriné sur les herbes basses…

04_MARAIS : Les marais parfois présents en milieu tempéré constituent une réserve d’eau importante. Il est cependant facile d’observer que cette eau n’est pas potable. Récupérer l’eau des marais est donc envisageable (même si il est préférable de trouver une autre source d’eau), mais il est PRIMORDIAL de la filtrer avant de la boire.

05_CONDENSATION : Sur le principe d’une rosée synthétique, il est possible d’utiliser la variation de température Jour/Nuit afin de créer un condensateur d’eau. Vous trouverez ci dessous un schéma bien pratique pour la mise en place du système.

Méthode par condensation
eau-survie-distillateur-solaire-piege-condensation-alambic-solaire


06_PLANTES : 
Les plantes, au même titre que tous êtres vivants, constituent des réserves naturelles en eau. Il est plus facile d’utiliser ces dernières pour boire, plutôt qu’un quelconque animal… à moins que vous ne soyez un carnivore de longue date. Voici donc quelques solutions pour récupérer l’eau contenue par les végétaux.

  • Solutions naturelles : Creuser à leurs pieds, regarder si les feuillages ne contiennent pas quelques millilitres d’eau, extraire l’eau des racines sont des solutions simples pour récupérer l’eau des plantes. Attention cependant à la plante en question, surtout en région tropicale. Un filtrage est toujours nécessaire, peu importe l’eau récupérée.
  • Solutions techniques : Enfermer une branche feuillue humide hermétiquement dans un sac plastique. Par effet de condensation l’eau suintera et vous pourrez ainsi la récupérer. Technique, oui, peut être un peu trop d’ailleurs. Je n’ai jamais essayé, si vous avez des infos sur l’efficacité de cette méthode, n’hésitez pas !
  • Les plantes récupératrices d’eau : certaines plantes ont la caractéristique de récupérer l’eau (en général, plantes à larges feuilles et grosses tiges en creux qui recueillent et stockent l’eau près du tronc). Plantes cependant rares en zone tempérée.

 07_SOLS ROCHEUX : La survie croise bien des savoirs, et la géologie en fait partie.

  • L’eau désagrégeant facilement le calcaire, il arrive souvent qu’elle y creuse des cavernes qui recèlent sources et suintements. Merci HOW2, mais comment reconnaître un sol calcaire ?! C’est simple, il suffit de creuser un peu. Si en creusant la terre est de plus en plus blanche, vous êtes fort probablement sur un sol calcaire !
  • En région volcanique, suivez les sources le long des vallées qui traversent d’anciens écoulements de lave. A cause de sa porosité, la lave retient beaucoup d’eau.
  • En région riches en granit (vous sachez, cette roche à cristaux type quartz ! :)), creusez un trou dans l’herbe et vous y verrez surgir de l’eau. Dans ces régions, la végétation est en général assez dense et il sera alors également possible d’appliquer les techniques sur plantes.

Retour en haut

MILIEU SALIN (au bord des côtes)

côte sauvage - Cap ferret

ATTENTION il ne faut en aucun cas boire de l’eau salée. Sa forte concentration en sel peut déranger le fonctionnement de l’ensemble de votre organisme, particulièrement les reins.

01_L’EAU DE MER : Il est possible de désaliniser l’eau de mer. Sachez néanmoins qu’il peut s’agir d’un travail périlleux et lent. Une méthode consiste à faire bouillir l’eau de mer dans un récipient et à en récupérer la valeur (désalénisée) sous forme de goute dans un « cône inversé » (sac plastique, métal, feuille ou chiffon pour absorption), placé au dessus du récipient. Un autre système, répertorié par le forum « instinct de survie« , propose un système similaire utilisant des bouteilles. Ci-dessous le schéma 🙂 l’eau récupérée par système de condensation dans l’eau enterrée devrait être non salée.

Je n’ai pas d’informations pratiques sur cette méthode, alors si vous n’habitez pas loin de la mer, essayez et dites moi 🙂

eau de mer

 

02_LA PLAGE : En bord de mer, il est possible de trouver de l’eau entre les dunes, en creusant dans le sable humide. Par le même effet, il est possible de creuser sur la plage (de préférence à marée basse pour les océans ;)), à environ 30m au dessus de la limite atteinte en marée haute. Ces techniques permettent de récupérer de l’eau. Bien que saumâtre cette eau peut être bue. Il sera tout de même préférable de la passer à travers un filtre de sable… à découvrir dans l’article sur le filtrage ! 🙂

Retour en haut

MILIEU MONTAGNEUX (moyennes et hautes montagnes

montagnes

ATTENTION On serait tenté de croire qu’à haute altitude, du fait de la température et de la faible présence humaine et animale, l’eau est bonne à boire peu importe d’où elle provient. Ceci est bien entendu faux, l’eau pouvant être polluée par une multitude de toxines ou autres qui sont incolores, inodores, etc … (plomb par exemple). Les précautions à avoir en milieu montagneux sont donc les mêmes que pour tout autre milieu : il faut, si possible, TOUJOURS filtrer son eau. Vous trouverez toutes les méthodes dans l’article BOIRE/FILTRER 😉

01_LES LACS : En montagne, il peut arriver de croiser des lacs. Bien que son apparence soit pure, l’eau d’un lac de haute montagne n’est pas forcément bonne à boire. Les principaux points à observer pour conclure sur sa potabilité sans technologies sont : l’absence de pollution en amont (animale, humaine, végétale, autres), absence de nutriments dans l’eau (algues, bactéries), fraîcheur (une eau sortant de terre est fraîche, une eau exposée longtemps au soleil se réchauffe, du moins en été) et oxygénation. Ces observations ne sont malheureusement pas des valeurs sûres, et il faut privilégier la prévention du risque en faisant bouillir votre eau.

02_LA NEIGE : En terrain enneigé il est possible de faire fondre de la neige. Vous cela placez un récipient au soleil et à l’abri du vent, vous devriez rapidement vous retrouvez avec de l’eau liquide. La neige doit impérativement être fondue avant d’être absorbée. Le corps dépenserait une énergie considérable à réchauffer votre corps. Attention à ce que la neige empruntée soit immaculée et qu’aucun animal n’ait uriné dessus.

03_LES LITS DE RUISSEAUX : dans le cas où vous croiseriez un lit de ruisseau desséché, essayez de creuser. L’eau se cache souvent sous le gravier. Sinon, appliquez les mêmes techniques qu’en milieu tempéré.

Retour en haut

On remerciera les Internets pour la quantité d’information disponible sur l’eau ! J’ai essayé de faire clair et précis sans faire trop long, si vous avez des retours ou des informations à ajouter, n’hésitez pas à m’en faire part !
Je vous donne rendez vous dans la prochaine catégorie, BOIRE/FILTRER, pour que une fois trouvée, cette eau soit aussi rendue potable (tant qu’à faire ;)) !

HOW2 

 

SOURCES : 

http://stages-survie-ceets.org/
http://www.zombiesworld.com/eau-et-survie-l-eau-la-priorite-en-survie-les-bases/
http://www.guide-de-survie.com/trouver-purifier-eau-nature/
http://www.survie-et-survivalisme.com/ou-et-comment-trouver-de-leau/
http://instinct-de-survie.forumgratuit.org/t728-trouver-de-l-eau-dans-la-nature
http://www.zombiesworld.com/eau-et-survie-l-eau-la-priorite-en-survie-collecter-l-eau/
– http://lesurvivaliste.blogspot.kr/2010/09/bug-out-bag.html
– http://www.pratique.fr/savoir-reconnaitre-terre-jardin-reussir-cultures.html

/!/ RAPPEL : HOW2 n’invente pas mais rassemble les informations disponibles et éparpillées sur internet, afin de créer une base d’information complète et accessible à partir d’un site internet ergonomique. Si vous souhaitez participer, n’hésitez pas ! /!/

===> how2survie@gmail.com <===

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s