Le TARP (bâche) ! Utilisation et 3 montages de base

DORMIR

Le Tarp (ou bâche) est plus une solution d’abri éphémère que de survie. De par sa nature, l’isolation et la protection au vent ne sont pas optimales, cependant il peut s’avérer très utile et pratique pour qui aime passer des nuits près de la nature, qui souhaite voyager ultra léger, ou qui souhaite protéger ses affaires de la pluie ! Vous trouverez ici les explications des 3 types de montage les plus fréquents, ainsi que les méthodes, noeuds à utiliser pour confectionner la structure de montage.

Si le montage du tarp apparaît comme simple (après tout, c’est un bout de plastique de 2x3m ou plus, « j’ai monté des tentes 10 places moi, hé ! »), ne vous fiez pas aux apparences. L’expérience est le secret du montage et suivant son degré on peut très vite se retrouver soit en situation de protection et de sécurité, soit en danger. Alors voici quelques conseils de montage, et d’utilisation 🙂 !

Blizzard_Hamac

Combinaison : tarp + hamac, si c’est pas beau ?

L’article est un peu long, voici donc un petit récap des points abordés :

PRECAUTIONS D’USAGE & VOCABULAIRE
LE MATERIEL
LA BASE DE LA STRUCTURE
3 TYPES DE MONTAGE
UTILISATION SELON CONDITIONS
AUTRES MONTAGES
VIDEOS 

————————————————————
PRECAUTIONS D’USAGE & VOCABULAIRE

La toile d’un tarp est extrêmement résistante à la tension et au froissement, et peut être utilisée dans les situations les plus extrêmes. Cependant, c’est un tissu, donc très peu résistant à la perforation. N’utilisez pas votre tarp comme tapis de sol, vous risqueriez d’y faire des trous et de fait de perdre son imperméabilité !

Voici également quelques mots de vocabulaire :

  • Mâts : ils viennent soutenir la structure lorsqu’elle le nécessite (voir troisième exemple de montage, en demi tipi). Les mâts peuvent être au mieux des bâtons de rando, sinon des branches solides.
  • Haubans : les haubans sont les lignes (cordes) qui permettent de mettre en tension les mâts. Le placement et la tension exercée par les haubans sont les points clés du montage d’un tarp. Dès lors qu’ils ont la bonne taille et la bonne hauteur, ils permettront un ancrage solide à la fois des sardines et des mâts.
  • Sardines : La plupart d’entre vous connaissent bien entendu les sardines. Elles servent d’attaches au sol. N’oubliez pas : sur sol rocheux (et de manière générale selon moi), planter les sardines en diagonales permet un meilleur ancrage. Si vous êtes vraiment entouré de cailloux, alors l’utilisation des sardines sera inefficace. Préférez l’utilisation de pierre venant plaquer au sol le tarp. Attention toutefois avec les pierres coupantes, le tarp est fragile 🙂 !

Retour en haut

————————————————————
LE MATERIEL

matos tarp

Bâche, corde, sardines, idée, bois

C’est le nécessaire pour les trois montages que nous verrons ici ! Côté tarp, le plus fréquemment utilisé est de dimension 2x3m (environ). A ajuster selon vos besoins et utilisation !

D’autres montages nécessitent des coupes de bois, peuvent aussi utiliser les bâtons de marche ou peuvent encore utiliser des techniques de construction plus avancées telle que le brêlage… Nous nous concentrons ici sur les méthodes de base. Les principes de la construction d’abri plus évolués, bien que sommaire, sont abordés dans l’article « Abris de fortune » Le montage d’un tarp est ensuite propre à chacun. Sa forme et sa simplicité, permettent une multitude d’adaptations selon les milieux (forêt ou plaine, humide ou sec…), alors n’hésitez pas à expérimenter 🙂 Quoi qu’il en soit, vous trouverez ici la base indispensable !

Retour en haut

————————————————————
LA BASE DE LA STRUCTURE

01_TERRAIN : il est préférable de monter sa bache sur terrain plat, relativement propre (sans trop de cailloux & co). Le tarp n’apporte pas beaucoup de confort, alors autant trouver un terrain agréable de par sa nature et sa disposition ! Si vous cherchez quelques conseils sur ce point, allez par ici !

Pour les deux premiers montages que nous verrons, il est nécessaire d’avoir à disposition deux arbres relativement solides et à distance proche. Sachez que dans tous les cas, il est préférable de monter un tarp à l’abri du vent, donc abriter par la forêt ou par le relief, sans non plus que la végétation soit trop dense ou le terrain trop enclavé. Le troisième montage que nous verrons peut quant à lui s’effectuer dans n’importe quel type d’environnement (attention, s’abriter du vent est inhérent à tout montage de tarp !)

Tarp_A_Frame_Setup_TileMontage en canadienne surélevé (ou A-frame)
Terrain plat et propre, à la fois abrité et dégagé
Un exemple qui illustre les bases du montage d’un tarp !

02_NOEUDS : 

  • Les haubans : Les haubans servent de base à la mise en place du tarp, néanmoins il ne sont pas nécessaires à tous les montages. Les deux premiers exemples que nous verrons utilisent un hauban.
    Mise en place : Un noeud d’attache d’un côté, un noeud tendeur de l’autre, souvent entre 2 arbres. Si vous n’avez pas d’arbres à disposition, utilisez deux branches de même taille bloquées dans les oeillets du tarp et mises en tension grâce à des cordes tendues au sol. Les Internets recommandent l’utilisation du noeud sibérien pour le noeud d’attache et le noeud de corde à linge pour tendre la corde. J’ai plutôt en tête l’utilisation d’un simple noeud coulant pour le noeud d’attache et d’un noeud tendeur simple ou double pour tendre la corde. Les deux montages peuvent être utilisés, voir mixés 😉 Pour en savoir plus côté noeud, c’est par là (vidéos proposées en fin d’article ;)) !
  • Attacher le tarp aux haubans : pour se faire, je recommande, comme beaucoup, l’utilisation du noeud de prusik qui peut être déplacé sur la corde une fois hors tension, et qui s’auto bloque une fois la tension exercée. Il permet une accroche simple et efficace du tarp grâce aux oeillets disposés au contour de la bâche. Encore une fois ce système est utile pour les montages sur hauban, comme les deux premiers exemples que nous allons voir.

simplehut

Exemple simple

 Retour en haut

————————————————————
3 TYPES DE MONTAGE : en appentis, en canadienne, en demi tipi

 01_MONTAGE EN APPENTIS : Le montage en appentis consiste à tendre le tarp sur un côté seulement d’un hauban tendu entre deux arbres. Encore une fois, si vous n’avez pas d’arbres à disposition, utilisez deux branches de même taille bloquées dans les oeillets du tarp et mises en tension grâce à des cordes tendues au sol. Les deux coins hauts s’attachent grâce aux noeuds de Prusik, les deux coins bas s’attachent grâce aux sardines. Le plantage des sardines doit être effectué en diagonale pour une meilleure accroche. Ce type de montage protège du vent lorsqu’il est bien positionné, mais ne permet pas d’être protéger de l’air puisqu’il est complètement ouvert sur l’extérieur.

1

02_MONTAGE EN CANADIENNE : Le montage en canadienne consiste à tendre le tarp de chaque côté du hauban (qui a été abaissé pour l’occasion), à distance égale. Il suffira alors de fixer les 4 coins bas grâce à des sardines. Ce montage, bien que moins espacé, permet une meilleure protection face aux conditions extérieures. Sa structure plus ou moins (en fonction du hauban) basse permet également un maintien de la chaleur corporelle qui peut s’apprécier. Ce montage peut être surélevé pour abriter un hamac.

Capture d’écran 2015-03-17 à 11.02.38

03_MONTAGE EN DEMI TIPI : Le montage en demi tipi est extrêmement utile contre la neige, le vent, la pluie. Il permet une bonne protection et s’avère plutôt robuste. Pour le construire, pas besoin d’arbres, mais uniquement d’un mât. Ajustez la longueur de ce mât pour avoir un intérieur d’abri plus ou moins large (attention, plus large = moins haut et inversement :)). Au plus l’abri est bas, meilleure sera la protection contre les éléments. 
Côté construction, taillez la partie fine du mât pour le bloquer dans un des oeillets centraux de la longueur du tarp. Une fois le mât planté, maintenez le debout en plantant à l’aide de sardines les deux extrémités avant du tarp. Ne tirez pas trop, vous pourrez ajuster ensuite. L’étape suivante, fixer les extrémités arrières. Une fois vos 4 extrémités plantées, tendez votre tarp en accrochant à votre mât (on peut utiliser un noeud coulant, un noeud de chaise…) une corde tendue accrochée au sol par une sardine (noeud tendeur). La structure devrait alors se tendre d’elle même et peut être ajustée à tout moment grâce aux noeuds tendeurs.

Capture d’écran 2015-03-17 à 11.02.44

 Retour en haut

————————————————————
UTILISATION SELON CONDITIONS

desert01_MILIEU DESERTIQUE :

Les deux principales sources de nuisance sont le sable et la chaleur. Avoir un tarp clair est un grand avantage, ainsi que des sardines larges. Une couverture de survie peut également faire l’affaire. Une structure en appentis permet une bonne protection pendant la journée. La nuit, il faut préférer une structure basse pour préserver la chaleur du corps (type canadienne). Dans le désert, les arbres sont rares. Il faut donc utiliser ses propres bâtons de randonnée. Dans le cas d’un fort vent de sable, un tipi fermé permet une bonne protection.

02_MILIEU TROPICAL :

Les principales nuisances sont l’humidité, les pluies violentes, les insectes jungleet les rampants. Dans cette situation, l’utilisation du tarp est uniquement destinée à abriter un hamac. Il est fortement déconseillé de dormir au sol en milieu tropical, vous pourriez ne pas vous réveiller.

03_MILIEU TEMPERE :

Les nuisances possibles sont le froid, la pluie, le vent. Cependant, les milieux tempérés sont les plus agréables pour l’utilisation d’un tarp. Il permet une immersion quasi foretcomplète dans la nature et une protection suffisante (en appentis, canadienne, A-frame…). Lorsque la pluie vient à forcir, regardez le point 05 juste en dessous. Une source de nuisance également possible suivant les saisons peut être les insectes. Dans ce cas, on peut s’en protéger partiellement en formant un demi tipi, fermé par un poncho, ou bien directement un tipi fermé. Une autre solution est d’avoir une moustiquaire mais on se rapproche alors de la tente, qui n’est pas le sujet ici.

Photo 7 : demi-tipi dans le Vercors (Scal)04_MILIEU ENNEIGE :

Les nuisances sont la neige, le froid et le vent. La formation en demi tipi convient à un temps modérément froid et à un vent faible. Cependant l’accroche ne pourra pas se faire grâce à des sardines. Des cornières à neige ou des skis peuvent faire l’affaire. L’idée est que l’accroche soit large et longue. Il est conseillé de pelleter de la neige sur les côtés fermés afin de créer un semblant d’isolation. En cas de tempête de neige, un montage en demi tipi avec un mât éloigné de la bordure du tarp permet de fermer ce dernier. Sachez enfin que plus votre structure est basse (grâce à un mât plus ou moins haut), moins elle est sensible au vent. Creuser légèrement l’espace où vous dormez est également une solution pour ne pas subir le vent outre mesure.

05_FORTE PRECIPITATION : 

Dans le cas d’une forte précipitation, votre tarp ne pourrait ne pas vous protéger suffisamment de la pluie. Il est alors recommandé d’utiliser un sur sac et un tapi de sol pluie(un sac poubelle peut très bien faire l’affaire). Pour éviter de trop subir la pluie latérale (pluie venteuse), il faut avoir recours aux solutions anti-vent précédemment citées (demi tipi, abri bas…). Etablir le camp sur un terrain plat ou en pente légère vous évitera les écoulements d’eau. Pour éviter l’eau par rebond (une fois le sol détrempé, l’eau peut vous éclabousser lorsqu’elle tombe, même si vous êtes à l’abri), cherchez un terrain abrité par les arbres ou avec de l’herbe haute. Côté montage, le demi tipi ou la canadienne peuvent convenir. A définir selon le terrain et les conditions. (arbres ou pas, vent ou pas …)

 Retour en haut

————————————————————
AUTRES MONTAGES 

J’ai fait le choix de ne présenter que 3 types de montage car c’est selon moi les plus simples et les plus rapides à exécuter. Simplicité et rapidité, deux mots clés du tarp et de son utilisation. Il est cependant possible d’effectuer des montages plus complexes, qui nécessitent plus de techniques.

Voici d’autres types de montage en image, ainsi qu’une méthodologie « générale » pour le montage des tarps, proposée par l’excellent site arklight-design.

tarpQuelques montages possibles

Capture d’écran 2015-03-17 à 15.11.24

Retour en haut

————————————————————
VIDEOS 

Pour comprendre le montage d’un tarp, il y a la pratique, bien sûr, et l’observation. Voici quelques exemples de vidéos sélectionnées par mes soins, qui expliquent les bases du montage d’un tarp. Merci youtube et merci aux auteurs 🙂 !

Vidéo proposée par Tacticraft (chaîne youtube ici)

Vidéo proposée par Ju du Bushcraft Alpin (chaîne youtube ici)

L’article sur le TARP termine ici ! Cet article est voué à évoluer, aussi n’hésitez pas à proposer vos modifs ! Rendez vous au prochain article, « Abris de fortune » pour aller encore un peu plus loin sur la construction d’abri ! Merci d’avoir lu 🙂

HOW2

Retour en haut

SOURCES : 

http://www.expemag.com/voyager-leger/tarps-en-milieu-difficile.html
http://www.arklight-design.com/Files/27192/9188100109548.pdf
http://www.carnets-nordiques.com/comment-monter-un-tarp/
– youtube et tout plein de vidéos
– http://wiki.davidmanise.com/index.php/Ponchos
– http://www.randonner-leger.org/forum/viewtopic.php?id=14669
– https://onthescentofmrstench.wordpress.com/2012/08/page/3/

/!/ RAPPEL : HOW2 n’invente pas mais rassemble les informations disponibles et éparpillées sur internet, afin de créer une base d’information complète et accessible à partir d’un site internet ergonomique. Si vous souhaitez participer, n’hésitez pas ! /!/

===> how2survie@gmail.com <===

Publicités

Une réponse à “Le TARP (bâche) ! Utilisation et 3 montages de base

  1. salut,

    très sympa l’article!

    juste un truc, pour le montage en 1/2 tipi, mieux vaut commencer par l’arrière (face au vent) et monter le mat après, surtout si vent et pluie ça permet de s’abriter tout en montant et le tarp te vole pas dans les pattes

    avec un 3×3 encore plus simple c’est le montage en diagonale: on plante 1 coin face au vent, le mât sous le coin opposé et une sardine dans chaque coins latéraux

    montage en 2s, super efficace et niveau protection tu es entre l’appentis et le demi tipi, tu peux faire un feu dessous et ça condense moins

    faut pas hésiter à lester les côté avec des cailloux et ça tient béton

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s