Manger, une fausse priorité ?

MURES

Imaginons nous un instant entourés d’une forêt inconnue, perdus dans l’immensité que la nature nous impose. Des bruits surviennent à la nuit tombée, on pose véritablement notre regard pour la première fois sur cette nature qui pourtant nous semblait maîtrisée… on doit maintenant survivre. Combiner les trois mots clés : s’abriter, boire, manger, pour subsister.

Combien de temps pouvons-nous tenir sans manger ? Quoi manger ? Comment le manger ? Le conserver ? Plus on se pose ces questions et plus on s’éloigne du charmant rêve de l’homme des cavernes revenant un sanglier sous le bras, une seule et unique goutte de sueur au front. « Ah ? Je confonds avec Astérix & Obélix ? » 🙂

« Mais manger, est-ce la priorité absolue ? »

6405836 copy74 ans, Mahatma Gandhi, 21 jours de jeûne. D’autres études avancent à 40 jours l’espérance de vie d’un homme en jeûne total, en buvant simplement de l’eau et sans activité physique. Les exemples de jeûnes de plus d’un mois sont innombrables. Bien sûr en situation de survie, les calories brûlent plus rapidement du fait d’une plus grande activité. Manger est donc une priorité, mais elle n’en est pas pour autant absolue. En situation de survie, la priorité doit être donnée à la recherche d’un abri ainsi qu’à la recherche d’eau.

« Quand je pense qu’à 12h30 j’ai déjà faim, on peut m’expliquer comment je tiendrais plus de 2 jours en situation de survie ? »

La réponse est assez … scientifique. Notons tout d’abord que le corps est capable de s’adapter au manque de nourriture. Il se met « en veille », économisant l’énergie sur tous les fronts : baisse du rythme cardiaque, ralentissement de toutes les fonctions vitales… Il est aussi capable de puiser des calories dans sa masse musculaire et dans sa masse graisseuse. Mais passons à l’explication chiffrée, que David Manise, créateur et responsable du CEETS (allez y faire un tour, c’est une mine d’information) met parfaitement en lumière :

Chaque gramme de graisse que contient notre corps stocke la modique somme de 9 kilocalories. Un kilo de graisse, c’est 9000 kilocalories, soit de quoi tenir facilement trois jours. (…) Je considère que les réserves énergétiques d’un adulte en santé sont de l’ordre de 150 000 kilocalories (8 kilos de graisse, soit 72 000 kCal et 20 kilos de protéines utilisables, soit 80 000 kCal). Divisons cela par deux pour être très conservateurs, et cela nous fait encore 75 000 kilocalories. À 3000 kilocalories par jour (ce qui est beaucoup pour une personne en état de jeûne, la réalité étant plus proche de 1500), cela nous laisse une réserve calorique de 25 jours.

Cette méthode par soustraction des calories, bien qu’un peu simple, révèle bien que manger n’est pas la priorité absolue. Notre corps souffrira infiniment plus d’un manque d’eau, qui représente environ 70% de notre poids. Elle est un élément indispensable au fonctionnement des cellules, au transport des nutriments dans l’organisme, et à bien d’autres fonctions vitales développées ici.

DCF 1.0Je mets cette photo car, en toute honnêteté, maintenant, j’ai faim.
Autant ne pas se mentir 😉

« Mais … estimer son espérance de vie autrement que par le calcul, c’est quand même important, non ? »

Oui, et voici les 6 principaux facteurs qui permettent d’estimer combien de temps un personne peut se passer de nourriture.

Estimeresperancemanger
Vous l’aurez compris, manger est la priorité numéro trois (S’abriter, boire, manger) de la survie. C’est une règle à retenir, même si on a naturellement tendance à chercher avant tout la nourriture. Mais beaucoup de questions restent à creuser Quoi manger ? Comment le reconnaître, le pister, la chasser ? Avec quoi ? Comment le cuire ? Le conserver ? Pour en savoir plus (toujours plus !), je vous donne rendez-vous aux prochains articles !
HOW2

SOURCES : 
http://www.linternaute.com/science/biologie/dossiers/05/0511-limites-corps-humain/boire-manger.shtml
http://www.ceets.org/carcajou4.pdf
http://ventre-plat-tip.blogspot.kr/2010/08/combien-de-temps-une-personne-peut.html
http://www.musculaction.com/faq/sports-calories.htm

/!/ RAPPEL : HOW2 n’invente pas mais rassemble les informations disponibles et éparpillées sur internet, afin de créer une base d’information complète et accessible à partir d’un site internet ergonomique. Si vous souhaitez participer, n’hésitez pas ! /!/

===> how2survie@gmail.com <===

Publicités

5 réponses à “Manger, une fausse priorité ?

  1. Encore un bon article! Bravo. Peut être que nous n’avons pas besoin de manger pour vivre… Mais nous avons besoin de manger pour SURvivre. Nous pouvons nous passer de manger mais comme tu l’as mentionné sur une courte durée. Sinon où allons nous prendre de l’énergie? Nous en avons besoin et sans manger nous allons en dépenser plus que ce que nous allons en prendre. Nous brûlons des calories lorsque nous faisons des mouvements, restons au froid, au chaud, marchons, le cerveau en brûle également lorsque nous réfléchissons, etc…
    Plus nous passons de temps sans manger, plus nous sommes vulnérable. Vulnérable car plus de fatigue et moins de réflexe, vulnérable face à une bête sauvage, ou des personnes décidées à en découdre.

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Manger, OUI, mais quoi ? | HOW2 Survie·

  3. Pingback: La règle des 3, la BASE de la survie. | HOW2 Survie·

  4. Pingback: Survie et condition physique. | HOW2 Survie·

  5. Pingback: Manger, OUI, mais quoi ? – voyageauboutdelasolitude·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s